Le vocabulaire de la pêche en rivière

Alevin : jeune poisson possédant à la naissance un sac vitellin plus ou moins développé, lui permettant de se nourrir jusqu’à la disparition totale du contenu du vitellus.

Algues filamenteuses : plantes simples qui poussent en longs filaments ramifiés. Ressemblent à des fibres de coton vertes.

Algues incrustantes : plantes simples qui recouvrent d’un tapis vert le bois et les rochers submergés.

Anadrome : espèce vivant dans la mer et migrant dans les rivières pour s’y reproduire.

Balstière : plan d’eau artificiel, créé à la suite d’un creusement sur les bords d’un fleuve pour extraire des graviers.

Bannière : longueur de fil sorti du moulinet.

Barbillon : organe sensoriel charnu situé sur les lèvres ou autour de la bouche. Sert à repérer la nourriture.

Bas de ligne à mouche : bas de ligne en forme de « queue de rat », c’est-à-dire dont le diamètre décroit à mesure que l’on se rapproche de l’hameçon. Le diamètre se mesure en X, rapport entre les diamètres des extrémités.

Benthique : animal vivant sur le fond.

Branchiospine : projection blanche, cartilagineuse de l’arc branchial. Sert à retenir la nourriture.

Catadrome : espèce vivant en eau douce et migrant dans la mer pour s’y reproduire.

Cloaque : chez les poissons, orifice commun à l’anus et aux organes urinaires et reproducteurs.

Cténoïde : écaille rugueuse dentelée, munie d’épines le long du bord postérieur.

Cycloïde : écaille lisse.

Diatomée : algues unicellulaires entourées d’une enveloppe siliceuse dure.

Engamer : prendre par sa bouche lorsqu’il s’agit d’une esche ou d’un leurre attaqué par un poisson.

Esche : appât fixé à un hameçon pour attirer la convoitise de poisson et l’obliger à mordre.

Esociculture : élevage du brochet, encore essentiellement destiné à produire des jeunes poissons pour le repeuplement des eaux libres.

Estiver : être en activité réduite pendant les chaleurs de l’été. Opposé à hiverner.

Eutrophisation : enrichissement des cours d’eau par le déversement d’engrais ou de déchets. Se produit aussi naturellement.

Ferrer : enfoncer le fer d’un hameçon dans la gueule d’un poisson. Le ferrage doit toujours être très précis, bref et puissant en fonction du diamètre de fil et de la ligne. C’est au bon ferrage que l’on reconnait un bon pêcheur de brochets.

Filament : protubérance longue et fine (ex. : dans une branchie ou le rayon d’une nageoire).

Gonopode : chez certaines espèces, organe de copulation du mâle.

Grégaire : espèce vivant en groupe.

Halieutique : tout ce qui touche à la pêche.

Hydrobiologie : science de la vie dans l’eau. Elle étudie les poissons mais aussi les écosystèmes, les nombreux animaux qui vivent dans l’eau et constituent la chaine alimentaire dont les poissons sont souvent l’aboutissement.

Ligne latérale : série de petits organes sensoriels sensibles aux changements de pressions, même faibles.

Migration : déplacement instinctif d’animaux dans une même direction générale.

Nageoire adipeuse : chez les Salmonidés, petite nageoire dépourvue de rayons. Insérées en avant de la queue.

Nageoire pectorale : paire de nageoires situées derrière la tête. Au niveau de l’oeil chez les Percidés. Plus bas chez la plupart des poissons.

Nématode : type de ver minuscule commun dans le sol, sur les plantes, dans le lit des cours d’eau et comme parasite.

Ostracode : petit Crustacé à deux demi-coquilles courbes. Fréquent près des sols mous et sur les plantes.

Pédicule caudal : Partie étroite du corps du poisson, situés immédiatement en avant de la nageoire caudale.

Pélagique : animal vivant en pleine eau.

Percidé : famille de poissons ayant deux nageoires dorsales; la première épineuse, avec des rayons très durs, et la seconde molle. Ce sont les perches, lme sandre, le black bass,…

Pied : à peu près trente-trois centimètre (304.7 mm). Cette mesure anglaise est encore très utilisée par les pêcheurs.

Phytoplancton : ensemble de végétaux unicellulaires, qui se développe près de la surface de l’eau et dont se nourrit le zooplancton.

Poissons blanc : ce sont en règle générale les cyprinidés, c’est-à-dire les poissons vivants essentiellement dans les eaux de seconde catégorie.

Poissons-fourrage : poissons qui servent à l’alimentation des carnassiers, gardons, ablettes,…

Protactile : chez les poissons, désigne des mâchoires articulées de manière à pouvoir avancer pour choisir la nourriture.

Rotifère : animal microscopique qui se nourrit et se meut grâce à de longs cils vibratiles qui lui donnent l’apparence d’une roue.

Sac vitellin : vésicule formée par l’estomac de l’embryon contenant une substance nutritive, le vitellus permettant à l’alevin de se nourrir.

Scion : pointe de la canne, élément le plus fin de celle-ci.

Tubercules de fraie : excroissances cornées, blanc crémeux, qui se développent sur la peau en période de fraie chez les mâles des Cyprinidés.

Vase : sol mou à texture fine. Composé en grande proportion de matière organique et habité par de minuscules animaux.

Vessie natatoire : enveloppe emplie d’air contenue dans le corps du poisson. Joue un rôle dans la nage et la transmission des sons.

Zooplancton : ensemble de petits animaux dérivant près de la surface. En eau douce, il est composé principalement de Crustacés.

Zug : savant d’Europe centrale qui a étudié la reproduction de la carpe, dont la pisciculture est très développé dans ces pays. Il a mis au point les fameuses bouteilles qui portent son nop et dansleqquelles on fait incuber les oeufs à paraois adhérentes, en particulier les oeufs de brochet, de carpe et de quelques autres poissons.