Coup de projecteur sur la pêche à la mouche

Techniques de pêche Commentaires fermés sur Coup de projecteur sur la pêche à la mouche

À la fois loisir et pratique sportive, la pêche à la mouche est une activité qui se pratique en pleine nature et dont l’objectif est pêcher un poisson en le leurrant à l’aide d’une mouche de pêche. D’ailleurs, bien souvent celle-ci imite un insecte ou une larve.

La pêche à la mouche peut s’exercer dans différents milieux à l’instar des rivières, des lacs, y compris dans les eaux salées. Il est à noter que différentes espèces de poissons peuvent être pêchées grâce à cette technique, comme la truite, l’ombre, le saumon atlantique…

Les pêcheurs à la mouche recourent à des mouches artificielles et utilisent une ligne (appelée aussi soie) sur laquelle est fixé un poids servant à la propulsion de la mouche lors du lancer. Ce lancer, que les puristes appellent « fouetté » est une technique assez singulière, pour ne pas dire un « art ». Si vous souhaitez un aperçu des produits que l’on peut trouver sur le marché, n’hésitez pas à visiter l’incontournable boutique Easy Fly.

Bien que popularisée à la faveur du milieu des années 80 via des techniques novatrices et favorisant une pratique en mer, la pêche à la mouche reste néanmoins étroitement liée à la pêche en eau douce, tout du moins dans l’esprit de tout un chacun.

Quant à l’aspect strictement technique de la pêche grâce à une canne à mouche, on observe que le leurre a vocation à représenter une des trois catégories suivantes :

  • Une mouche sèche, pour imiter des insectes qui flottent sur l’eau.
  • Une mouche noyée (nymphe), qui est destinée à représenter des larves ou des nymphes d’insectes se situant entre deux eaux ou se déplaçant dans le fond.
  • Un streamer, qui copie autant que faire se peut un alevin ou un poisson de taille modeste. Le streamer se pratique en mer puisqu’il imite également différents crustacés.

Retrouvez plus d’informations sur ces différentes catégories en visitant http://mouches.free.fr/

Fondamentalement, la mouche artificielle est la représentation d’une proie potentielle pour un poisson. À l’origine, le terme « mouche » s’explique par rapport au fait que cette technique avait pour objectif de cibler les poissons se nourrissant d’insectes de surface en les gobant.

La pêche noyée et la nymphe sont apparues plus tardivement. Cependant, l’appellation « mouche » est toujours employée en ce qui concerne les jeunes poissons ou imitations d’alevins, et ce en dépit du fait qu’il ne s’agisse pas d’insectes.

Cette technique de pêche est susceptible de leurrer le poisson de différentes manières :

  • En imitant plus ou moins fidèlement le comportement d’une proie et son aspect visuel.
  • En induisant un réflexe agressif chez le prédateur, et ce de par son comportement, ses couleurs (ou ses reflets).

Comment pêcher en rivière ?

Des fiches détaillées sur les techniques pour pêcher en rivière. Consultez également des dossiers par espèces de poissons.